Covid-19 : Faut-il porter le masque avec la face bleue ou blanche vers l’extérieur ?

Covid-19 : Faut-il porter le masque avec la face bleue ou blanche vers l’extérieur ?

Une publication relayée sur les réseaux sociaux crée la confusion quant au port correct du masque chirurgical. Les conseils d’usage de l’Organisation mondiale de la santé et de spécialistes.

Un visuel qui circule depuis quelques jours sur WhatsApp explique que les personnes infectées qui portent un masque doivent « utiliser la partie bleue vers l’extérieur » et les personnes en bonne santé doivent « utiliser la partie bleue vers l’intérieur ». Cette infographie ajoute que « la partie bleue ne contient pas de filtre » et la « partie blanche contient le filtre qui retient les particules et les micro-organismes ».

Ces indications sont-elles exactes ?

Il existe le masque médical ou chirurgical, le masque de protection respiratoire et le masque en tissu appelé également masque barrière.  

Les masques médicaux sont conçus pour éviter la projection vers l’entourage des gouttelettes émises par celui qui porte le masque. Le masque de protection respiratoire ou masque FFP est destiné à protéger celui qui le porte contre l’inhalation à la fois de gouttelettes et de particules en suspension dans l’air.

En général, les masques chirurgicaux ont une couche externe de couleur verte ou bleue.

Utiliser la face colorée vers l’extérieur

Interrogé le 14 juillet 2020, Dr Cyriaque Dégbey, Chef de la Clinique Universitaire d’Hygiène Hospitalière Hubert Koutougou Maga (CNHU-HKM) de Cotonou (Bénin), explique que le masque n’est efficace que s’il est bien porté. « Pour mettre un masque, il faut le porter dans le bon sens, la face colorée vers l’extérieur et non contre la bouche », déclare ce spécialiste en santé publique et hygiène hospitalière. « Que vous soyez bien portante ou malade, c’est la face bleue qui est à l’extérieur », insiste-t-il.  

Dr Cyriaque Dégbey souligne que ce visuel montre un masque chirurgical. « En fait, ce masque est un masque de soin ou masque chirurgical appelé masque anti-projection et son objectif principal c’est de piéger les gouttelettes de salive ou de sécrétions des voies aériennes supérieures (VAS) lors de l’expiration de celui qui le porte », assure ce spécialiste en microbiologie et hygiène.

Il explique que lorsqu’il est porté par le soignant, ce masque protège le patient et le champ opératoire ou le matériel. Et quand il porté par le patient contagieux, ce masque protège son entourage.

Dans ses indications mises à jour le 17 juin 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) conseille de veiller « à ce que la face couleur soit à l’extérieur » pour utiliser le masque médical.

Les masques qui sont recommandés

Dans un document concernant les orientations sur le port du masque dans le cadre de la Covid-19 publié le 5 juin 2020, l’OMS recommande aux soignants de porter un masque de protection respiratoire (N95, FFP2, FFP3 ou équivalent) dans les lieux de soins aux patients atteints de la Covid-19 où sont effectués des interventions produisant des aérosols, et le port d’un masque médical pour les soignants s’occupant directement de patients atteints de la Covid-19.

Les personnes infectées par le coronavirus ainsi que ceux avec qui elles vivent dans les mêmes locaux sont exhortés à porter un masque médical.    

Pour la fabrication des masques, l’OMS fait savoir que trois couches au minimum sont nécessaires. La première couche est en contact avec le visage, une couche intermédiaire et la couche extérieure exposée à l’environnement : « Il faudrait idéalement prévoir les trois couches suivantes :1) une couche interne de matériau hydrophile (coton ou mélange de coton, par exemple) ; 2) une couche externe de matériau hydrophobe (polypropylène, polyester ou mélange, par exemple) qui peut limiter la contamination extérieure par pénétration jusqu’au nez et à la bouche du porteur du masque ; 3) une couche intermédiaire hydrophobe d’un matériau synthétique non tissé comme le polypropylène ou une couche de coton qui peut améliorer la filtration ou retenir les gouttelettes ».

En conclusion, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) conseille de veiller à ce que la face couleur soit à l’extérieur pour le port du masque médical. Dr Cyriaque Dégbey ajoute que cela est valable pour une personne bien portante ou malade.

Les indications sur les réseaux sociaux tendant à faire croire que les personnes infectées qui portent un masque doivent utiliser la partie bleue vers l’extérieur et la partie bleue vers l’intérieur pour les personnes en bonne santé ne sont pas exactes.

Anderson Diédri

Posts Carousel

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos