1-Nos principes

Ivoire Covid-19 Check est une initiative du Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI) visant à lutter contre la manipulation de l’opinion par la diffusion de fausses informations. Notre travail de vérification de faits est basé sur les principes de l’International Fact-checking Network (IFCN).

L’impartialité et l’équité

Nous vérifions les faits en utilisant la même rigueur méthodologique pour chaque vérification des faits. Nous ne concentrons pas nos articles de vérification des faits sur un camp, groupe ou partie spécifique mais en tenant aussi compte notamment de l’actualité et de la viralité des contenus diffusés. Nous suivons le même processus pour chaque vérification des faits et laissons les preuves dicter nos conclusions. Nous ne prenons pas de position politique sur les questions que nous vérifions.

La transparence des sources

Nous souhaitons que nos lecteurs puissent vérifier eux-mêmes les résultats de notre travail de vérifications des faits. Nous fournissons toutes les sources avec suffisamment de détails pour que les lecteurs puissent reproduire ce travail par eux-mêmes. Nous fournissons autant de détails que possible sur la démarche.

La transparence du financement et de l’organisation

Nous sommes transparents sur nos sources de financement. Si nous acceptons le financement d’autres organisations, nous nous assurons que les bailleurs de fonds n’ont aucune influence sur les conclusions auxquelles parviennent nos articles de vérification des faits. Nous publions le parcours professionnel des membres de l’équipe de notre organisation et expliquons notre structure organisationnelle et notre statut juridique. Nous indiquons clairement aux lecteurs un moyen de communiquer avec nous.

La transparence de la méthodologie

Nous expliquons la méthodologie suivie pour sélectionner, rechercher, éditer, publier et corriger nos articles de vérification des faits. Nous encourageons les lecteurs à nous envoyer des réclamations sur la vérification des faits et nous sommes transparents sur les raisons et les méthodes de vérification des faits.

Les corrections ouvertes et honnêtes

Nous publions notre politique de correction et la suivons scrupuleusement. Nous corrigeons de manière claire et transparente conformément à notre politique de correction, en veillant à ce que les lecteurs voient la version corrigée.

 

2-Notre méthode de travail

A Ivoirecovid19check, nous travaillons selon le code de principe édicté par l’International Fact-checking Network. Cette démarche nous conduit à clarifier notre base de travail et notre mécanisme de fonctionnement général. Ainsi, nous distinguons ce que nous vérifions et ce que nous ne vérifions pas

  • Ce que nous vérifions

L’équipe d’Ivoire Check travaille dans un contexte africain où l’accès à l’information et aux sources officielles peut être un défi par moment. Nous vérifions donc principalement deux types de publications :

  • Les déclarations de personnages et organismes publics (personnalités et partis politiques, dirigeants d’entreprises, dirigeants syndicaux, institutions, médias et journalistes, etc.)
  • Les rumeurs qui circulent en ligne, par exemple par le biais de messages sur les réseaux sociaux, de publications sur des sites internet, dans les groupes de messageries instantanées (Messenger, Whatsapp) ou de courriers électroniques.

Plusieurs critères entrent en jeu dans le choix des affirmations que nous vérifions. Par exemple, il faut que nous les considérions comme pertinentes ou virales en lien avec l’actualité, ou plus largement le débat public. Cependant, toute déclaration de personnalités ou organismes publics est susceptible d’être vérifiée par notre équipe.

  • Ce que nous ne vérifions pas

Le travail de vérification que nous faisons vise à lutter contre les fausses informations sur le Covid-19 ayant un impact sur l’opinion publique et le débat démocratique dans nos sociétés. C’est pourquoi, nous ne vérifions pas tout.

Surtout, nous ne vérifions que des énoncés qui contiennent des éléments factuels susceptibles d’être confirmés ou infirmés. Cela peut être une date, un chiffre, un lieu, un endroit… En revanche, nous ne vérifions pas des déclarations prospectives (par exemple : « dans trois mois, il fera beau ») ou trop vagues (« Je suis le meilleur »).

L’autre élément essentiel de notre travail est que la vie privée des personnalités publiques en tant que telle ne nous intéresse pas (par exemple : une telle personnalité a-t-elle un enfant ou deux ?)

3-Notre démarche de vérification des faits

Nous commençons d’abord notre article en énonçant de façon claire, entre guillemets, les faits ou la déclaration à vérifier.

Nous passons ensuite en revue les éléments factuels de la déclaration et les confrontons avec les données existant auprès d’organismes, des spécialistes, des experts indépendants. Nos articles mentionnent clairement chaque fait ou chiffre que nous citons et s’efforcent également de multiplier les sources et d’en indiquer les limites.

Nous donnons, enfin, une forme d’évaluation de l’affirmation de départ, en fonction de la réalité des faits selon les preuves que nous avons réunies pendant la vérification. Ce processus nous conduit à conclure que l’information est :

Vraie/exacte/vérifiée : Quand une publication est confirmée par une source fiable ou des preuves disponibles

Intox/infox/fausse/incorrecte: Quand une publication s’avère inexacte ou quand le contraire est prouvée après une vérification basée sur des preuves et des déclarations de sources fiables

Contestée/aucune preuve/non prouvée : Quand une publication suscite une polémique ou aboutit à des positions contradictoires entre différentes sources fiables.

Détournée/trompeuse : Quand on utilise des données ou publications fiables pour diffuser un message erroné ou exagéré.

4.       Notre politique de correction

Lorsqu’un article de IvoireCheck contient une erreur qui nécessite une correction, celle-ci est clairement indiquée par la mention « Correction » en bas de l’article, accompagnée de la date de modification et d’une phrase expliquant ce qui a été corrigé.

Nous faisons en sorte que cette mention soit distincte de la mention « Mise à jour » qui signale l’ajout d’une nouvelle information dans un article, ultérieure à sa publication.